Comment utiliser les cendres de bois au jardin

cendres de boisLes cendres de bois, souvent considérées comme un déchet, peuvent en réalité être une ressource utile pour le jardin et notamment pour le potager. Riches en minéraux essentiels pour les plantes, les cendres de bois peuvent être utilisées de différentes manières pour améliorer la santé du sol et favoriser la croissance des légumes. Mais l’utilisation des cendres de bois doit être faite dans des conditions bien maîtrisées  pour bénéficier de leurs bienfaits et limiter les effets négatifs de leur utilisation.

Composition des cendres de bois

Les cendres de bois sont le résidu minéral restant après la combustion du bois. Elles contiennent une variété de minéraux utiles pour la croissance des plantes, notamment le calcium (20 à 25%), le potassium (2 à 4%), le magnésium (1à 2%) et des traces de phosphore, de souffre, de fer, de zinc, de cuivre, de manganèse et d’autres oligo-éléments. Ces éléments nutritifs sont important pour le développement des plantes et le calcium peut contribuer à équilibrer le pH du sol. Les cendres de bois ne contiennent pas d’azote. Le N-P-K (teneur en azote, phosphate et potasse) s’établit en moyenne à 0-2-8,75. Les cendres sont donc 2 fois plus riches en phosphore et 8 fois plus riches en potasse qu’un engrais classique du commerce (N-P-K = 1-1-1)

Intérêt de l’utilisation des cendres de bois

cendres de bois■ Enrichissement du sol en éléments nutritifs : Les cendres de bois sont une source naturelle de minéraux, en particulier de potassium. L’ajout de cendres au sol peut donc améliorer sa fertilité et fournir aux plantes certains nutriments nécessaires à leur croissance (en savoir plus sur le rôle de la potasse pour les plantes).

■ Ajustement du pH du sol : Les cendres de bois ont souvent un effet alcalin et elles peuvent aider à neutraliser les sols acides. Cela est particulièrement bénéfique pour les plantes qui préfèrent un pH plus élevé, mais pas pour les plantes dites «de bruyère» qui préfèrent les sols acides (En savoir plus sur le rôle du pH pour le sol et les plantes).

■ Protection contre les parasites : Les cendres de bois peuvent agir comme un répulsif naturel contre certains parasites. Elles peuvent être utilisées en barrières physiques contre les limaces et les escargots. Les cendres peuvent aussi  être utilisées pour repousser certains coléoptères, dont les altises.

■ Protection contre les maladies : un peu de cendres (1 à 2 cuillères à soupe) au pied des tomates, associé à un arrosage régulier, limitera les risques de «cul noir» (nécrose apicale), maladie liée à une carence en calcium due à l’irrégularité des arrosages. Le maintien en bonne santé des plantes grâce aux éléments nutritifs apportés par les cendres limitera les risques de maladies.

■ Amélioration de la structure du sol : En plus d’apporter des éléments nutritifs, les cendres de bois peuvent améliorer la structure du sol en favorisant la formation de granulés. Cela permet une meilleure aération et drainage du sol.

Voir comment analyser son sol (page à rattacher)

Utilisation raisonnée des cendres de bois

Les cendres de bois s’utilisent habituellement au printemps, en mars-avril pour que les plantes en profitent vraiment. L’épandage hivernal est déconseillé car la potasse, très soluble, serait lessivée par les pluies.

■ Épandage scendres de boisur le sol : il faut répartir les cendres de bois uniformément sur le sol du jardin ou du potager. Mais il faut limiter la quantité utilisée  car un excès de cendres peut également modifier excessivement le pH du sol. La plupart des légumes préfèrent un pH légèrement acide à neutre. Il faut donc éviter de trop remonter le pH dans certains sols. Dans les sols riches en argile ou en matière organique, le pH est relativement stable et ces sols tolèreront une quantité de cendres plus importante que des sols sableux ou limoneux. Mais dans tous les cas, il faut limiter la quantité de cendres épandues à une ou deux poignées (environ 50 à 100g) par m2 et par an.
Les arbres fruitiers exigeants en potasse pour une bonne floraison et fructification bénéficieront aussi d’un apport modéré de cendres sur l’emprise des racines. A éviter toutefois sur les pommier, poiriers et pêchers qui ont besoin d’un sol légèrement acide.
Pour limiter les effets négatifs et un lessivage trop rapide de la potasse, on peut épandre les cendres sur un paillis d’où les arrosages ou la pluie les feront migrer progressivement vers le sol.

■ Compostage : Les cendres de bois peuvent être ajoutées dans le compost. Elles contribueront à enrichir le compost en minéraux, ce qui sera bénéfique lorsque le compost est utilisé comme amendement.

■ Répulsif contre les ravageurs : on peut aménager une barrière de cendres autour des plantes sensibles aux limaces et aux escargots. Cela peut aider à dissuader ces ravageurs de s’approcher. Mais cette technique n’est pas fiable et peut être dangereuse. En effet l’effet dissuasif disparait à la première pluie, ce qui peut inciter à recommencer l’opération et amener à utiliser une dose trop importante de cendres. Utilisées en pâte en mélange avec de l’eau (consistance pâte à crèpe), les cendres peuvent être utilisées en fin d’hiver pour badigeonner les troncs d’arbres fruitiers et éliminer par asphyxie les larves qui hibernent dans les écorces.

■ Engrais liquide : les cendres de bois peuvent être mises à infuser dans de l’eau pour créer un engrais liquide riche en potasse. Cette solution diluée s’utilise pour arroser les plantes et fournir des nutriments directement aux racines. Pour éviter un impact trop important du calcium sur le pH, on peut utiliser uniquement le liquide obtenu après 24h sans l’agiter. Le calcium insoluble va rester au fond et le liquide ne contiendra que les éléments nutritifs solubles, notamment la potasse. Cet engrais sera utile pour les légumes exigeants en potasse, notamment les tomates, les poivrons, les aubergines, les pommes de terre, les haricots et les cucurbitacées, les bulbes et les fraises.

Déherbant : les cendres de bois utilisées en quantité suffisante sont efficaces pour tuer les mauvaises herbes en brûlant leur système racinaire et en empêchant leur propagation

Inconvénients de l’utilisation des cendres de bois au potager

Bien que les cendres de bois aient plusieurs utilisations bénéfiques, il y a aussi certains inconvénients associés à leur utilisation :

■ Alcalinité élevée : Les cendres de bois sont souvent alcalines (pH voisin de 12), ce qui signifie qu’elles peuvent augmenter le pH du sol lorsqu’elles sont utilisées comme amendement. Dans certains cas, cela peut être problématique pour les plantes qui préfèrent un environnement acide. si le pH est trop élevé, les nutriments sont plus difficilement dissouts, et sont donc moins facilement accessibles aux plantes. L’absorption du phosphore et d’autres minéraux (manganèse, fer, …) est réduite. Le développement de la vie fongique (et donc des champignons mycorhiziens) est perturbée, car les champignons préfèrent les sols acides.

■ Concentration de sels : Les cendres de bois peuvent contenir des concentrations élevées de sels, ce qui peut  affecter la croissance des plantes, surtout si elles sont utilisées en grandes quantités. Les sels peuvent provoquer un dessèchement des racines des plantes. Les sels apportés par les cendres peuvent aussi bloquer la germination des semences. Une trop forte concentration en sel peut être nocive pour les micro-organismes du sol et la matière organique, réduisant ainsi la formation d’humus.

Formation de croûte : Utilisées en trop grandes quantités, les cendres au potager peuvent former une croûte, empêchant alors les échanges gazeux entre le sol et l’air. Il faut incorporer les cendres dans les premiers centimètre du sol par un léger grattage pour éviter cet inconvénient

■ Teneur variable en éléments nutritifs : La composition des cendres de bois peut varier considérablement en fonction du type de bois brûlé et des conditions de combustion. Cela peut rendre difficile la prédiction précise de la teneur en éléments nutritifs et leur utilisation

Blocage de l’assimilation de certains éléments nutritifs : Trop de potasse par exemple, dégrade l’assimilation de nombreux éléments nutritifs essentiels aux plantes. Les plantes absorbent les nutriments par les racines, et Un excès de potassium peut perturber l’équilibre ionique nécessaire à une absorption adéquate des autres éléments nutritifs  essentiels tels que le calcium, le magnésium et même le phosphore (ions chargés positivement)

■ Contaminants : Les cendres de bois peuvent contenir des contaminants tels que des métaux lourds ou d’autres substances indésirables. Cela dépend largement de la source du bois et des conditions de combustion. Il faut éviter notamment les cendres issues de bois de palettes ou de bois peints

■ Réchauffement du sol : Les cendres de bois ont la capacité de capter la chaleur. Lorsqu’elles sont utilisées en grandes quantités, elles peuvent contribuer au réchauffement du sol, ce qui peut être indésirable dans certaines situations.

Utilisées de manière raisonnée, les cendres de bois peuvent être un excellent complément pour améliorer la fertilité du sol, fournir quelques nutriments essentiels aux plantes et protéger le jardin contre certains ravageurs. En les intégrant judicieusement dans les pratiques de jardinage, on pourra constater des améliorations significatives de la santé des légumes. Les cendres en excès peuvent être stockées dans un endroit retiré du jardin, éloigné des zones de culture, réservées à d’autres usages (voir l’article) ou mises… à la poubelle avec les ordures ménagères (solution de dernier recours à éviter).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *